anti-parasitaires d’origine végétale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

anti-parasitaires d’origine végétale

Message  Admin le Sam 3 Jan - 0:16

De nombreuses plantes synthétisent des substances de défense susceptibles d’agir directement sur des organismes agressifs : essentiellement des ravageurs et, dans une moindre mesure, vis-à-vis des champignons pathogènes.
Ces substances agissent de manière variée : par effet répulsif, toxique ou en perturbant le potentiel vital des agresseurs.
Des recettes simples permettent d’obtenir des extraits de plantes directement utilisables pour protéger les plantes ou renforcer leur résistance.

Admin
Admin

Messages : 215
Date d'inscription : 01/01/2009
Age : 53

Voir le profil de l'utilisateur http://enviedeparler74.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

FONGICIDES VÉGÉTAUX

Message  Admin le Sam 3 Jan - 0:17

- La prêle
Décoction de la plante entière (sauf racines).
Dans 10 litres d’eau, 1 Kg de plantes fraîches ou 150 g de plantes séchées.
Diluer à 20% —> traitement du sol contre les champignons du sol.
Diluer à 20% + 0,5 à 1% de soufre mouillable —> contre : oïdium, mildiou, moniliose, rouille, tavelure, cloque.
Traiter avant le débourrement et plusieurs fois au printemps.
- L’ail
Infusion (d’une heure) de bulbes d’ail hachés : 100 g dans 1 litre d’eau.
Employer pure en arrosage du sol pour prévenir les fontes de semis ou en pulvérisation contre la cloque du pêcher ou la pourriture grise du fraisier.

Admin
Admin

Messages : 215
Date d'inscription : 01/01/2009
Age : 53

Voir le profil de l'utilisateur http://enviedeparler74.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

PRÉPARATIONS À BASE DE PLANTES

Message  Admin le Sam 3 Jan - 0:18

- Infusion :
Les plantes, fraîches ou séchées, sont plongées dans de l’eau bouillante et laissées à infuser pendant
24 heures. Le liquide est filtré et si nécessaire dilué avant pulvérisation.
- Décoction :
Les plantes, fraîches ou séchées, sont mises à tremper dans de l’eau froide pendant 24 heures. L’ensemble est porté à ébullition pendant 20 minutes, puis filtré, éventuellement dilué et ensuite pulvérisé.
- Macération ou purin :
Les plantes, fraîches ou séchées, sont mises à tremper dans de l’eau à température ambiante pendant
1 à 4/5 jours, puis filtrées, éventuellement diluées, stockées et pulvérisées.
- Purin fermenté :
Macération de longue durée, 1 à 2 semaines selon la température ambiante.

Admin
Admin

Messages : 215
Date d'inscription : 01/01/2009
Age : 53

Voir le profil de l'utilisateur http://enviedeparler74.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

récautions à prendre

Message  Admin le Sam 3 Jan - 0:18

- choisir des récipients non métalliques,
- utiliser de l’eau de pluie, à défaut de l’eau du robinet laissée à reposer 2 à 4 jours (disparition du chlore),
- utiliser les préparations le plus rapidement possible,
- pulvériser tôt le matin ou tard le soir,
- éviter de traiter en plein soleil ou par grand vent,
- attendre par précaution 2 à 3 jours avant de consommer les plantes traitées,
- la durée d’action de ces solutions est brève : renouveler le traitement si nécessaire.

Admin
Admin

Messages : 215
Date d'inscription : 01/01/2009
Age : 53

Voir le profil de l'utilisateur http://enviedeparler74.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

INSECTICIDES VÉGÉTAUX

Message  Admin le Sam 3 Jan - 0:21

- L’ortie
Infusion d’un kilogramme de plantes fraîches non fleuries (ou 200 g de plantes séchées) dans 10 litres d’eau, macérées pendant 12 heures.
Utiliser non dilué, le produit est répulsif pour les pucerons et en particulier pour le puceron lanigère.
Sous forme de purin (macération poursuivie jusqu’à la fin de la fermentation, soit 2 semaines environ), filtré et dilué à 15% environ, le produit est un stimulant de croissance. Il peut être utilisé en arrosage sur le sol ou en pulvérisation sur le feuillage.
- La prêle
Décoction de 350 g de plantes fraîches (ou 50 g de plantes séchées) dans 1 litre d’eau additionnée de 0,3% de savon noir.
La préparation, diluée à 20%, peut combattre pucerons et acariens rouges.
- La fougère aigle
Sous forme de purin préparé avec 1 Kg de plantes fraîches (ou 100 g de plantes séchées) pour 10 litres d’eau, macérées pendant 3 à 5 jours.
Le produit, utilisé non dilué, est efficace contre les pucerons (y compris le puceron lanigère) en traitement préventif ou curatif.
En arrosage, il est répulsif pour les limaces.

- La rhubarbe
En infusion ou macération de 500 g de feuilles fraiches dans 3 litres d’eau pendant 24 heures.
Elle est insectifuge contre les pucerons et la teigne du poireau.

La tanaisie
La tanaisie est répulsive pour de nombreux insectes et acariens.
Plantée à proximité des espèces cultivées ou répandue en morceaux au sol entre les plantes, elle éloigne les fourmis, certains papillons (piéride) et certains ravageurs nuisibles (mouche de la carotte). En infusion de 300 g de plantes fraîches (feuilles et fleurs) ou 30 g de plantes séchées pour 1 litre d’eau.
Le produit non dilué permet de lutter contre fourmis, noctuelles et pucerons des feuilles et des racines.

- L’absinthe
Utilisée en infusion ou décoction de 300 g de plantes fraîches ou 30 g de plantes séchées par litre d’eau.
Le produit non dilué est répulsif pour les fourmis, chenilles, pucerons, mouche de la carotte et piéride du chou.
Une macération de 800 g de plantes (tiges et feuilles) dans 10 litres d’eau pendant 24 heures, associée à part égale à une macération de rhubarbe, permet de lutter contre le carpocapse des pommes (pendant les vols).
- Le neem
L’huile de neem est préparée à partir des graines d’un arbre de la famille des Méliacées. Elle renferme un alcaloïde répulsif et toxique pour les insectes.
Celui-ci pénètre dans la plante et empoisonne les insectes qui consomment la sève (pucerons, chenilles, mineuses et larves variées). Il est sans effet sur les insectes qui ne se nourrissent pas des tissus des plantes traitées (auxiliaires, abeilles, carabes...).
Ce produit n’est pas encore en vente officielle en France mais cependant proposé par certains fournisseurs.
- Les pyrèthrines naturelles
Ce sont des extraits de différentes espèces de pyrèthres, plantes cultivées en Afrique de l’est ou en Australie.
Les pyrèthrines agissent sur le système nerveux des insectes et ne sont pas sélectives des ravageurs.
Sensibles à l’oxygène et à la lumière, elles ont une action fugace.
Elles sont à utiliser en traitements curatifs, tôt le matin ou tard le soir pour éviter d’atteindre les prédateurs utiles. En cas de forte infestation, les traitements sont à renouveler à 4 ou 5 jours d’intervalle.

source : Maryvonne DECHARME / SHPA

Admin
Admin

Messages : 215
Date d'inscription : 01/01/2009
Age : 53

Voir le profil de l'utilisateur http://enviedeparler74.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: anti-parasitaires d’origine végétale

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum