PRODUIT QUE J'UTILISE AU TRAVAILLE :Perchloroéthylène

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

PRODUIT QUE J'UTILISE AU TRAVAILLE :Perchloroéthylène

Message  Admin le Dim 11 Jan - 0:42

Le perchloroéthylène est utilisé dans les domaines suivants :

* l'industrie du nettoyage à sec
* le dégraissage et le nettoyage des pièces métalliques
* la synthèse d'hydrocarbures fluorés
* les décapants pour peinture
* les encres d'imprimerie
* la formulation d'adhésifs
* les produits de nettoyage spécifiques, dont plusieurs sous forme d'aérosols
* l'industrie textile (finition et teinture)
* les liquides isolants pour transformateurs électriques
* la désulfurisation du charbon.

Les activités de la vie quotidienne peuvent aussi contribuer, en faible proportion toutefois, à la dose absorbée de perchloroéthylène. Une enquête canadienne menée en 1995, a rapporté les valeurs de concentration moyennes suivantes:

* l'air intérieur : 3,6 µg/m³ ou 0,53 ppb, ce qui représente une dose de 62,2 µg/jour
* l'air extérieur : 1,15 µg/m³ ou 0,17 ppb, ce qui représente une dose quotidienne de 5,4 µg
* l'eau potable : 0,5 µg/l, ce qui représente une contribution minime de 0,75 µg/jour

Depuis 2003, l'utilisation du perchloroéthylène dans les secteurs du nettoyage à sec et du dégraissage des métaux est régie par deux règlements fédéraux de la Loi canadienne sur la protection de l'environnement. Ces règlements visent à diminuer significativement les quantités de perchloroéthylène dispersées dans l'environnement.

Déjà, de 1994 à 2000, l'importation de perchloroéthylène au Canada a diminué d'environ 62 % (le perchloroéthylène n'est plus fabriqué au Canada depuis 1992) et, durant cette période, le secteur du nettoyage à sec a réduit son utilisation annuelle de 5 500 à 2 500 tonnes, principalement par l'installation de machines plus performantes à circuit fermé. Une norme internationale (ISO 8230) porte sur la sécurité des machines utilisées pour le nettoyage à sec.

Le second secteur en importance quant à l'utilisation du perchloroéthylène, celui du nettoyage et dégraissage des métaux, est régi par un système d'unités de consommation qui en limite l'utilisation, durant la période de 2004 à 2006, et qui prévoit une diminution de 65 % du volume total utilisé à partir de 2007.
En milieu de travail l’exposition au perchloroéthylène se fait autant par les vapeurs que par le liquide, en raison de son point d’ébullition élevé (légèrement plus élevé que celui de l’eau) et de sa faible volatilité (comparable à celle de l’eau).

Exposition aux vapeurs:

L'odeur du perchloroéthylène peut être détectée à partir d'entre 5 et 50 ppm. Cette valeur peut ainsi être plus élevée que la VEMP (25 ppm ou 170 mg/m³) et elle peut être près de la moitié de la VECD (100 ppm ou 680 mg/m³) et près du tiers de la valeur de DIVS (150 ppm). L'odeur ne peut donc pas servir de signe adéquat d'avertissement à une exposition dangereuse.

Même si sa volatilité est faible (tension de vapeur = 14,3 mm de Hg à 20 °C, comparable à celle de l'eau), sa concentration à saturation (18 800 ppm à 20 °C) est plus de 750 fois la VEMP, 180 fois la VECD et 125 fois la valeur de DIVS. En conséquence, lors d'une fuite ou d'un déversement, une quantité importante de perchloroéthylène risque de s'évaporer et la concentration en vapeur de perchloroéthylène dans l'air risque de dépasser la VEMP, la VECD et la valeur de DIVS.

Exposition au liquide:

À cause de sa faible volatilité, le perchloroéthylène peut demeurer suffisamment longtemps sur la peau pour être absorbé. Lors de contact accidentel du liquide avec la peau, sa très faible solubilité dans l'eau nécessite l'utilisation du savon et de l'eau afin d'éliminer le produit.

Propriétés physiques

État physique : Liquide
Masse moléculaire : 165,83
Densité : 1,6226 g/ml à 20 °C
Solubilité dans l'eau : Peu soluble
Autre valeur : 0,150 g/l à 25 °C
Densité de vapeur (air=1) : 5,8
Point de fusion : -22,7 °C
Point d'ébullition : 121,2 °C
Tension de vapeur : 14,3 mm de Hg (1,91 kPa) à 20 °C
Autre valeur : 18,2 mm de Hg (2,42 kPa) à 25 °C; 62,0 mm de Hg (8,27 kPa) à 50 °C; 171,8 mm de Hg (22,9 kPa) à 75 °C; 406,5 mm de Hg (54,2 kPa) à 100 °C
Concentration à saturation : 18 800 ppm
Coefficient de partage (eau/huile) : 0,0021
pH : Sans objet
Facteur de conversion (ppm->mg/m³) : 6,782
Taux d'évaporation (éther=1) : 6,
Le perchloroéthylène non stabilisé, en présence d'air et de lumière, peut se décomposer en chlorure de trichloroacétyle et en phosgène, un produit très toxique. En présence d'eau pendant de longues périodes, il peut se décomposer en acide chlorhydrique et en acide trichloroacétique.

À haute température, sa décomposition thermique peut s'accompagner d'une émanation de fumées âcres et toxiques contenant entre autres du chlorure d'hydrogène et du phosgène.

je vais pas plus loin sa me fait peur ce truc de fou .


No

Admin
Admin

Messages : 215
Date d'inscription : 01/01/2009
Age : 53

Voir le profil de l'utilisateur http://enviedeparler74.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum