le gui et ses effets.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

le gui et ses effets.

Message  Admin le Mer 18 Nov - 18:05

Hypnotiques, anxiolytiques et antispasmodiques, ils soulagent angoisses, maux de tête et stimulent la concentration,
- Diurétique et éliminateur de l’urée,
- Décongestif,
- Défense immunitaire : des viscotoxines présentes dans les feuilles auraient été identifiés comme réduisant la vitesse de division des cellules cancéreuses, limitant le développement des tumeurs et renforçant les défenses de l’organisme.

Utilisation des constituants du gui en médecine :

En usage interne, ils permettent de soigner
- l’artériosclérose ainsi que l’hypertension et ses troubles (vertige et bourdonnement d’oreilles),
- Les néphrites chroniques,
- Les hémorragies congestives,
- Les crises nerveuses ainsi que l’épilepsie,
- L’asthme et la coqueluche.

En usage externe, ils permettent de soigner
- Les algies rhumatismales,
- les névrites et les sciatiques,
- Les engelures (autrefois des cataplasmes de gui étaient employés contre les engelures et les crevasses des mains).

Les remèdes sont en général issus de la macération (vineuse ou autre), de l’infusion ou de la décoction de certaines portions de la plante.

Nous ne donnerons aucune recette car l’utilisation des plantes, comme celle des médicaments, relève de la compétence des médecins et pharmaciens qui seuls, après diagnostic, peuvent conseiller sur les doses à prescrire et la durée du traitement. Les produits chimiques qu’ils soient élaborés par les plantes ou obtenus par synthèse en laboratoire, sont parfaitement identiques, c’est à dire qu’ils possèdent les mêmes propriétés. Il faut donc une grande expérience et une spécialisation pour connaître réellement leurs influences sur la santé humaine.
Les baies ainsi que les feuilles sont particulièrement nocives pour l’homme. Elles ont cependant toujours été utilisées comme remède pour certaines maladies, comme bien des plantes. Il s’agit alors de les utiliser a bon escient suivant un dosage correct et une préparation adéquate. En effet, suivant le type de préparation, on extrait de la plante des produits différents. Que les produits chimiques soient naturels ou de synthèse, le seul problème consiste à connaître avec précision le dosage bénéfique et la limite de nocivité.

La médecine utilise (ou utilisait) les diverses portions de la plantes : les baies, les tiges et les feuilles.

Il semblerait que les remèdes les plus efficaces proviendraient des guis de poiriers et de pommiers. La toxicité du gui est plus faible sur la plante parasitant les peupliers que sur celle poussant sur les pommiers et les conifères. Mais il faut se rappeler que les druides préféraient celui poussant sur les chênes.

Compte tenu que les plantes parasites utilisent les produits de la photosynthèse des arbres hôtes, ils doivent concentrer des alcaloïdes, glucosides, saponines différents ou, en tout cas, posséder des teneurs diverses en ces éléments.

Propriétés des constituants du Gui :

- Cardiaques : Vaso-dilatateur et hypotenseur par action sur le système vasomoteur ainsi que sur les artérioles, ils font baisser la tension artérielle et régularisent le rythme cardiaque,

Admin
Admin

Messages : 215
Date d'inscription : 01/01/2009
Age : 53

Voir le profil de l'utilisateur http://enviedeparler74.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Langage chimique des plantes et communication

Message  Admin le Mer 18 Nov - 20:59

http://www.uicchampagne-ardenne.fr/Langage-chimique-des-plantes-et

Admin
Admin

Messages : 215
Date d'inscription : 01/01/2009
Age : 53

Voir le profil de l'utilisateur http://enviedeparler74.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum