Des bouquetins atteints de brucellose en Haute-Savoie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Des bouquetins atteints de brucellose en Haute-Savoie

Message  Admin le Mar 1 Avr - 20:02

source : http://www.oncfs.gouv.fr/Unite-sanitaire-de-la-faune-ru469/Des-bouquetins-atteints-de-brucellose-en-Haute-Savoie-ar1486

Après plus de trente ans de lutte encadrée par les services vétérinaires, aucun cas de brucellose n’a été observé en France depuis 2003. En Haute-Savoie, le dernier foyer datait de 1999 dans un élevage de bovins et ovins de la commune du Reposoir au nord du massif du Bargy.

Réapparition de la brucellose en élevage

En janvier 2012, un cas de brucellose aiguë (encore appelée fièvre de Malte) a été détecté chez un enfant qui avait consommé de la tome au lait cru issue d’un élevage de vaches du Grand Bornand (au sud du Bargy), qui s’est avéré infecté de brucellose et qui a du être abattu en totalité.
Lors de l’enquête épidémiologique, la question suivante s’est imposée : la faune sauvage a-telle pu assurer un relais « silencieux » entre les foyers de 1999 et 2012 ? Pour y répondre, le ministère de l’Agriculture a chargé l’ONCFS d’un programme de surveillance qui a débuté en septembre 2012.

Programme de surveillance de la faune sauvage


Il comprenait des prélèvements faits par les chasseurs sur tous les chamois et cervidés tués dans la zone « à risque » et une surveillance clinique des hardes de bouquetins par détection visuelle d’arthrites et de boiteries qui se manifestent chez certains animaux brucelliques. En fonction des résultats, il était prévu de capturer une trentaine de bouquetins au printemps 2013, période la plus propice.
Dès le 16 septembre 2012, une femelle chamois tuée sur Le Reposoir s’est avérée brucellique. A l’issue de la saison de chasse, elle est restée la seule sur 55 testés tandis que tous les cervidés étaient négatifs.
Le 9 octobre, deux bouquetins mâles suspects, repérés quelques jours avant par des agents du service départemental ONCFS de la Haute-Savoie et de l’Unité sanitaire de la faune, ont été capturés par téléanesthésie, puis abattus car les analyses ont révélé qu’ils étaient porteurs de Brucella melitensis biovar 3 (germe identique à celui des foyers bovins et du cas humain).

Anticipation des opérations de capture de bouquetins


Il a donc été décidé d’anticiper à l’automne 2012 les opérations de captures. Deux sessions mobilisant trois équipes comprenant chacune un
vétérinaire et plusieurs agents des SD 74, 73 et 38 ont permis de capturer 22 bouquetins (8 mâles et 14 femelles) dont 10 se sont avérés brucelliques.

La plupart des animaux non atteints de brucellose ont été équipés de colliers VHF. Les 10 animaux brucelliques ont été abattus, sous le couvert d’une dérogation accordée par le Ministère de l’Ecologie, du développement durable et de l’énergie, dans des conditions de terrain et d’enneigement souvent difficiles.

La réponse aux questions posées a donc été donnée : un réservoir sauvage, principalement chez le bouquetin, est passé totalement inaperçu pendant de longues années et a assuré le relai entre les foyers domestiques de 1999 et 2012.

 

Jean Hars (DER/Unité sanitaire de la faune), Stéphane Anselme (SD74), Philippe Gibert (CNERA FM)
Mise à jour le 14/03/2013


Admin
Admin

Messages : 215
Date d'inscription : 01/01/2009
Age : 53

Voir le profil de l'utilisateur http://enviedeparler74.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum